Mémorisation des faits

Table des matières

ATTENTION, les indications de temps et de points sont en partie obsolètes (2021). Pour les informations actuelles, veuillez vous référer aux informations officielles de Swissuniversities.

1. Résumé

Le sous-test « Mémorisation des faits » consiste à apprendre les caractéristiques de 15 personnes fictives, telles que le nom, le sexe, la profession, la tranche d’âge, le diagnostic et une autre caractéristique. Vous avez 6 minutes pour mémoriser ceci. Ensuite vient un autre sous-test (voir tableau). Après cela, les faits sont à nouveau interrogés. Vous avez 7 minutes pour cela.

2. Structure du test

2.1 Situation à l’intérieur du test

 
Désignation des groupes d’exercicesNo. exercicesMax. pointsTemps imparti
Reconnaissance de fragments de figure202018 min
Compréhension de questions fondamentales de la médecine et des sciences naturelles202050 min
Figures tubulaires202012 min
Problèmes quantitatifs et formels202050 min
Travail avec soin et concentration1600 symboles208 min
Pause (1 heure)

Phases d’apprentissage:

Mémorisation de figures 

Mémorisation de faits

  

.

4 min

6 min

Compréhension de textes181845 min

Phases de reproduction:

Mémorisation de figures 

Mémorisation de faits

.

20

20

.

20

20

.

5 min

7 min

Diagrammes et tableaux202050 min

2.2 Temps imparti

Vous disposez de 6 minutes pour apprendre les faits (phase dite de mémorisation) et de 7 minutes pour les reproduire (phase dite de reproduction).

2.3 Explication du sous-test

Les personnes fictives sont réparties en 5 groupes d’âge. Cela signifie 3 personnes par groupe d’âge. Lors de la phase de mémorisation, l’objectif est de mémoriser un maximum de données personnelles afin de pouvoir les rappeler lors de la phase de reproduction. Les données personnelles importantes sont toujours le nom de famille, suivi de l’âge ou du groupe d’âge, de la profession, des caractéristiques/informations complémentaires et de la maladie. Le sous-test « compréhension de texte » est placé entre ces deux phases. Cela vise à faire en sorte que les informations mémorisées soient oubliées plus rapidement. Mais ne vous inquiétez pas, avec la bonne technique de mémorisation, cela n’arrivera pas.

Un exemple (raccourci ici) est utilisé pour montrer comment seront interrogées les informations mémorisées (du même groupe d’âge).

Maier, 20 ans, meunier, marié, covid-19
Müller, 20 ans, agriculteur, musicien, fracture du tibia
Meyer, 20 ans, guitariste, passionné d’animaux, dyspnée

Keller, 30 ans, vétérinaire, angoissée, maux de tête
Kammer, 30 ans, pasteur, célibataire, appendicite
Estrich, 30 ans, enseignante, amicale, obstruction intestinale

Vous mémorisez les 15 personnes et leurs informations pendant 6 minutes. Ensuite, 20 questions vous seront posées, pour lesquelles vous devrez choisir une réponse correcte parmi 5. Voici deux questions à titre d’exemple

Keller a :

  • une appendicite
  • une fracture du tibia
  • Dyspnée
  • un mal de tête
  • Cancer du sein

La patiente de 20 ans s’appelle:

  • Meyer
  • Rossmann
  • Kammer
  • Maier
  • Estrich

2.4 Statistiques des dernières années

 

2020

2019

2018

2017

2016

Moyenne

11.0

10.2

9.8

12.7

Médiane

11.0

10.0

10.0

13

25. percentile

8

8

7

10

75. percentile

14

13

12

15

2.5 Application pour les études

Au cours de vos études, vous apprendrez à présenter un patient de manière brève et concise aux autres professionnels de la santé. Vous leur indiquez les caractéristiques les plus importantes du patient, la raison de son hospitalisation, son état actuel et éventuellement la suite de la procédure. Il est important que vous mémorisez les faits en peu de temps et que vous soyez capable de les présenter correctement et de manière concise. Une bonne technique de mémorisation est donc très utile pour l’anamnèse et sa retransmission.

3. Conseils pour la préparation du test

3.1 Quand commencer

Le but dans ce sous-test est de découvrir comment vous pouvez mémoriser des faits le plus rapidement possible et les reproduire correctement après un autre test. Pratiquez-le avec les « mémorisation de figures ». En outre, ce sous-test exige une pratique relativement importante, c’est pourquoi nous vous recommandons de commencer environ 3 mois avant la date du NC. Essayez de vous entraîner de manière régulière et sur une longue période. Un entraînement continu et fréquent est la clé du succès. Prenez un peu de temps au début pour essayer plusieurs techniques afin de trouver la méthode idéale pour vous.

Au début, vous pouvez également prendre plus de temps pour mémoriser tous les faits – par exemple, commencez par 10 minutes pour les 15 personnes, puis la semaine suivante, vous pouvez prendre une minute de moins, etc. Le dernier mois, par contre, vous devez vous entraîner avec 6 minutes, si possible dans des conditions réelles du NC ; cela signifie que vous faites la mémorisation des figures avant et la compréhension de texte après. Arrêtez votre entraînement quelques jours avant l’AMS, afin d’avoir les idées claires et de ne pas tout mélanger.

3.2 Combien travailler

Nous vous recommandons de vous entraîner à ce test au moins 3 à 4 fois par semaine. Combinez-la avec la mémorisation des figures. Cela ne prend pas beaucoup de temps, donc cela devrait être possible. Il n’est pas nécessaire de résoudre un autre test à chaque fois pendant une heure entre les deux, vous pouvez aussi faire d’autres devoirs ou étudier pour l’examen de maturité entre les deux, à condition de vous distraire entre la mémorisation des faits et leur reproduction. Ne vous découragez pas au début si vous n’avez pas de bons résultats. Continuez, parce que ça en vaut la peine. Vous pouvez obtenir beaucoup de points dans ce test en vous exerçant.

Nous vous recommandons également d’arrêter l’entraînement environ 3 jours avant le test. Vous éviterez ainsi de confondre les faits mémorisés durant l’entrainement avec ceux qui se trouveront dans le vrai NC.

4. Astuces pour résoudre le test

4.1 Division en salles et symbolisation

De nombreuses personnes recommandent de répartir les personnes dans des pièces. Par exemple, vous mettez les personnes du groupe le plus jeune dans la chambre de votre petit frère ou petite sœur et ainsi de suite, et le groupe le plus âgé dans la maison de vos grands-parents.

De plus, cela aide à visualiser les personnes, plus l’image est bizarre, mieux c’est. Par exemple: faites-leur faire un poirier sur votre chaise de bureau en tenant un requin dans leur main…

Essayez quelques pièces, lieux et images, puis décidez-vous afin d’avoir suffisamment de pratique pour classer et vous souvenir des personnes.

Vous pouvez également imaginer les personnes avec des symboles en rapport avec leur souffrance. Par exemple, dans le cas d’un infarctus, un cœur noir ; dans le cas d’un diagnostic de cancer du sein, un trou dans le sein, etc. Vous pouvez également essayer de relier les données personnelles de manière symbolique ou imagée: Mme Keller, 25 ans, vétérinaire, mariée, maux de tête deviendrait une vache avec un stéthoscope (vétérinaire) et un éclair ou une flamme sur la tête (mal de tête). Ensuite, vous remplissez pièce par pièce. Notez également que vous ne mettez pas toutes les personnes à un seul endroit dans la pièce, mais imaginez vraiment comment vous les placez.

4.2 Raconter une histoire

Avec cette technique, essayez de rassembler les faits dans une histoire et de vous la raconter dans votre tête. Là encore, plus l’histoire est folle ou sexuelle, plus il est facile de s’en souvenir.

4.3 Eléphant rose

Cette méthode est également utile pour certaines personnes. Vous pouvez imaginer un éléphant rose dans votre esprit et écrire un mot dessus avec un stylo.

Après avoir pratiqué ce sous-test à plusieurs reprises, vous constaterez que les mêmes caractéristiques/maladies reviennent sans cesse – faites une liste dans laquelle vous inscrivez ces caractéristiques/maladies et écrivez ce que vous imaginez à leur sujet. Par exemple, célibataire = batteur, quelqu’un qui joue de la batterie.

5. Témoignages

(Traduit de l’allemand.)

« Ce qui a été important pour moi dans ma préparation : j’ai établi un planning au début et j’ai réparti précisément les différents sous-tests sur la semaine. J’ai pratiqué le sous-test « mémorisation des faits » 3-4 fois par semaine ET je l’ai toujours combiné avec « mémorisation des figures » et une compréhension de texte entre les deux. C’était la meilleure façon pour moi de me préparer à la situation réelle du Numerus Clausus. J’ai également toujours suivi exactement les timings lors de la mémorisation et la reproduction. Je veux dire par là que je n’ai pas tout d’un coup pris 10min pour la phase de mémorisation, car je recommande de s’entraîner en gardant toujours les mêmes conditions. Pour moi, la méthode a bien fonctionné. J’ai donc réparti les groupes d’âge dans différentes pièces de ma maison et j’ai mémorisé les personnes à l’aide de symboles/images. Par exemple, un jardinier agressif, avec un bras cassé, je l’ai imaginé comme suit : Un arbre (jardinier) rouge (agressif) avec une branche pliée (bras cassé). Je trouve également utile de toujours suivre la même « répartition des pièces » pour créer un modèle pouvant être repris chaque fois. Cela facilite également l’apprentissage et la mémorisation. À mon avis, il est important que vous puissiez toujours associer quelque chose à l’image. Il ne s’agit pas de créer quelquechose qui paraisse logique aux autres, mais seulement à vous, aussi absurde que cela puisse être.

À mon avis, il n’est pas utile de se souvenir des noms de famille des personnes individuellement. La plupart du temps, les noms de famille par groupe d’âge ont quelque chose en commun (p.ex. tous une couleur, quelque chose en rapport avec la nourriture, commence par « K »). Mon conseil : ne retenez que les points communs par pièce.

La situation de test est certainement particulière et éprouvante, mais ne la laissez pas vous stresser ou vous abattre. Avec de la discipline et de l’entraînement, vous maîtriserez vous aussi ce sous-test avec succès. S’entraîner, s’entraîner, s’entraîner. Vous pouvez le faire ! » (Livia)

« Pour moi, la méthode a. a été la plus efficace. Plus l’image était créative, bizarre ou farfelue, mieux je m’en souvenais. Il faut aussi un peu de pratique pour être aussi créatif, alors ne vous laissez pas décourager si vous ne réussissez pas du premier coup. Si vous trouvez la bonne technique pour vous et que vous la pratiquez bien (j’ai aussi pratiqué ce test 3-4 fois par semaine), alors ce sous-test est une bonne source de points dans le NC ! « 

Réflexions sur la gestion des points
« Les figures tubulaires, le test de concentration, la mémorisation des figures et des faits peuvent être facilement améliorés. Ici, il est présumé que tu obtiendras au moins 16-20 points par sous-test – cela semble impossible au début, mais après une certaine pratique et une maîtrise de la technique d’apprentissage, 16-20 points sont réalistes, voire facilement réalisables. Après avoir mémorisé les faits, j’ai résolu le premier texte de la compréhension de texte, puis j’ai revu mes faits (mes idées), ensuite j’ai travaillé sur le deuxième texte et j’ai ensuite revu mes idées. Si tu as encore le temps de travailler sur le troisième test, fais-le, mais tu n’auras peut-être plus le temps. Mais je préfère prendre le temps d’obtenir certainement 16-20 points pour ce test [mémorisation des faits] plutôt que de travailler le dernier texte (qui ne donne que 6 points)

→ attention : le NC est une pure gestion de points).

→ Pour te motiver un peu : chaque année, environ 5000 personnes s’inscrivent au NC, dont environ 500 ne participent finalement pas au test (parce qu’elles ne veulent plus, sont malades, etc.). Environ 1000 personnes ne se sont pas bien/pas assez préparées ou passent le NC uniquement pour voir ce qu’il en est. Il reste 3500 personnes contre lesquelles on se mesure « vraiment ». Beaucoup d’entre elles se stressent trop pendant le test et essaient de résoudre le plus d’exercices possible dans le temps imparti – mais beaucoup d’entre eux seront mal résolus. Prends suffisamment de temps pour les autres sous-tests – il vaut mieux par exemple ne résoudre que 13 fragments de figures sur 20, mais ces 13 fragments sont ensuite résolus tranquillement, ce qui fait que l’on a souvent la bonne réponse. Ensuite, tu choisis pour l’ensemble du NC une lettre (A-E) que tu coches TOUJOURS pour les tâches non résolues → ainsi, tu gagneras finalement encore environ 5 points (plus si tu as de la chance).
Tant que tu as 16+ points pour les figures tubulaires, le test de concentration, la mémorisation des figures et des faits, 10-12 points suffisent amplement pour les autres sous-tests » !

 

Besoin de discuter ? Cliquez ici pour accéder au forum.